Matériel de sécurité

Avec l’évolution de la réglementation, c’est dorénavant au chef de bord de choisir l’option la plus adaptée à la navigation.

1- Equipement individuel de flottabilité

L’équipement individuel de flottabilité doit être adpaté à la morphologie de la personne qui l’utilise et doit correspondre à la zone de navigation dans laquelle on se trouve.

  • Navigation jusqu’à 2 milles d’un abri : aide à la flottabilité d’au minimum 50 newtons 
  • Navigation jusqu’à 6 milles d’un abri : Gilet de sauvetage d’au minimum 100 newtons
  • Navigation toutes zones : Gilet de sauvetage d’au minimum 150 newtons
  • Navigation d’un enfant de moins de 30 kg : Gilet de sauvetage d’au minimum 100 newtons, quel que soit la distance d’un abri.

2- Dispositif lumineux

Le dispositif lumineux peut être une lampe torche étanche ou un moyen lumineux individuel (type lampe Flash ou cyalume) assujeti à chaque équipement individuel de flottabilité. Son autonomie doit être de 6 heures.

3- VHF

A partir de 6 milles d’un abri, le chef de bord peut décider de n’amener ni fusées à parachutes ni fumigènes, s’il dispose d’une VHF fixe.