Historique



Logo 1912

Logo actuel

D’après la biographie de Marius AUTRAN

1902 Ouverture de l’école maternelle (Boulevard des hommes sans peur) qui deviendra l’école Jean Jaurès. Construction de l’école mixte des Sablettes, sur l’isthme même. Naissance de l’Union Sportive Seynoise (U.S.S.). Création du club nautique seynois et de la Société des Joutes Seynoises

1905 Création de l’Olympique Seynois par François Cresp. Naissance du Vélo-sport seynois. Fondation du Club Nautique Seynois.

1911 La Seyne compte 19 825 habitants.

1932 Construction du pavillon du Club Nautique Seynois (entrée du port).

1943-44 Bombardements du 23 Nov. 1943 et du 11 Mars 1944 – 22 victimes. Destruction du Monument aux Morts par l’armée d’occupation allemande

1944 (29 avril) Bombardement américain. La Seyne est sinistrée à 65 %. 126 morts.

11 juillet Catastrophe de l’émissaire commun : 92 morts.

17 août Destruction complète des chantiers navals par l’armée allemande. Destruction du port, des quais.

1950 Séparation de La Seyne et de Saint-Mandrier.

1954 Construction de la contre-jetée de Saint-Elme.

1971 Le port de commerce La Seyne-Brégaillon prend forme.

1977-80 Fondation de la base nautique de Saint-Elme

1979 Inauguration du port « La Seyne Brégaillon ».

1988 Arrêt de la construction navale. La population seynoise atteint 60 000 habitants.

D’après documents retrouvés, (la majeure partie des archives du CNS ayant été détruite lors de la destruction des bureaux

Au cours des bombardements du ? ? ?      JJ  194 ? ?

16 07 1925        Régate 20 participants

07 1928        Courses :  25 participants

Il semblerait que les régates organisées par le CNS avant guerre étaient des courses de yoles (à rames). En effet on retrouve dans le reste d’archives  un échange de correspondances entre le Club en la personne de son trésorier de l’époque, et Monsieur Ouvière du club de l’Aviron toulonnais :

Le 23 janvier 1928         A Monsieur Coumet, Président de l’Aviron,

12 bis rue de l’Arsenal, Toulon

Monsieur,

En ma qualité de Trésorier du Club Nautique Seynois, je viens vous prier de me faire parvenir le règlement de la yole qui vous a été vendue, soit la somme de deux mille francs.

Ce règlement remontant à plus d’une année, vous trouverez je pense légitime notre demande de paiement.

Veuillez agréer, Monsieur le Président, l’assurance de ma considération distinguée.

Réponse de Monsieur Jean Ouvière le vendredi……

Monsieur le Trésorier

Bien que n’ayant aucun pouvoir de vous répondre étant la partie purement technique et non pas administrative de notre société, je ne peux pas laisser votre lettre sans réponse : nous avons réunion en fin de mois pour consacrer notre re-résurrection ; Je communiquerai vos désideratas  et très certainement réponse satisfaisante vous sera donnée.

       Je vous poserai, d’autre part, mais à titre purement particulier, une question : n’établirez-vous pas un (fait ??) à courir pour yoles de 4, (….. ??)au moins 3 ou 4 embarcations en Ligue ? Marseille enverrait sûrement des bateaux…et ce serait peut-être intéressant : qu’en pensez-vous ?

Veuillez croire à ma considération distinguée.

Le 7 mai 1928        A Monsieur Ouvière, Président de l’Aviron,

                               Photographe, Avenue Colbert, Toulon

Monsieur,

En ma qualité de Trésorier du Club Nautique Seynois, je constate avec regret qu’aucune de vos promesses n’a été tenue pour le versement des acomptes promis pour le paiement de la yole.

Je vous déclare à nouveau qu’en vue de nos prochaines régates, nous avons besoin et cela vous le savez fort bien, de tous nos fonds.

J’aime à espérer que vous tiendrez compte de ma lettre et que satisfaction nous sera donnée par retour du courrier.

Veuillez croire à ma considération distinguée.

Le 16 mai 1928        Réponse de Monsieur Ouvière, Président de l’Aviron

Monsieur,

En vous priant d’excuser le long retard dû à des difficultés d’ordre matériel, aujourd’hui à peu près réglées, difficultés qui nous ont obligé à suspendre momentanément l’entraînement, nous avons l’avantage de vous confirmer que nous ferons honneur à nos engagements et vous envoyons ci-joint un premier versement de 500 francs par chèque barré n° 29294 sur le Comptoir National d’Escompte de Paris .

Dans l’espoir que vous voudrez bien ne pas nous tenir rigueur de ce retard, nous vous prions d’agréer l’assurance de notre parfaite considération.

Le 19 mai 1928        Lettre du Trésorier du CNS à Monsieur Ouvière Président de l’Aviron

Monsieur,

Je vous accuse réception de votre lettre du 16 courant m’apportant un chèque de cinq cents francs à valoir sur le prix de la yole.

Afin de renseigner le Conseil d’Administration du Club Nautique Seynois, j’aurais été très heureux de pouvoir lui communiquer les dates de paiement du solde de ce prix de vente.

Dans l’attente de vous lire, veuillez agréer, Monsieur, l’assurance de ma considération très distinguée.

Le 19 juin 1928        Lettre du Trésorier du CNS à Monsieur Ouvière Président de l’Aviron

Monsieur,

Je vous confirme ma lettre du 19 mai restée sans réponse.

Au moment de procéder à nos courses annuelles du mois de juillet, nous serions très heureux de recevoir un nouvel acompte sur le prix de vente de la yole.

Dans l’attente de vous lire, veuillez agréer, Monsieur, l’assurance de ma considération très distinguée.

Le 4 février 1929        Lettre du Trésorier du CNS à Monsieur Ouvière Président de l’Aviron

Monsieur,

En ma qualité de Trésorier du Club Nautique Seynois, je viens vous prier de me faire parvenir le règlement solde de la yole qui vous a été vendue, soit la somme de mille cinq cents francs.

Veuillez agréer, Monsieur, l’assurance de ma considération distinguée.

Le 15 mai 1929        Lettre du Trésorier du CNS à Monsieur Ouvière Président de l’Aviron

Monsieur,

Je suis peiné de l’obligation de vous rappeler votre dette envers ma société dont je suis le Trésorier. La bienveillance de notre Conseil d’administration a cependant des limites ; aussi je vous informe que si dans la huitaine je ne reçois pas un fort acompte, nous serons dans l’obligation de recourir à justice.

Veuillez agréer, Monsieur, l’assurance de ma considération distinguée.

Le 18 juillet 1929        Lettre du Trésorier du CNS à Monsieur Ouvière Président de l’Aviron

Monsieur,

Je regrette de constater le silence que vous apportez à mes diverses réclamations pour le compte de notre Club nautique.

J’avais cru être conciliant en vous prévenant que je n’userai de mon ministère à votre égard.

Votre attitude m’oblige à vous dire que si dans les 48 heures je ne reçois pas un fort acompte, je chargerai un de mes confrères de Toulon d’exercer des poursuites à votre encontre.

Veuillez agréer, Monsieur, l’assurance de ma considération distinguée.

Le 12 avril 1930        Lettre du Trésorier du CNS à Monsieur Ouvière Président de l’Aviron

Monsieur,

C’est avec regret que je vous rappelle le paiement solde de la vente de la yole, et comprendrez avec moi que notre patience est à bout devant votre peu de bonne volonté à vous libérer.

J’aime à espérer que ce dernier avis vous suggérera le règlement de cette affaire.

Veuillez agréer, Monsieur, l’assurance de ma considération distinguée.

16 09 1949        Courrier du Trésorier du CNS, Monsieur J. TESTANIERE au trésorier de la Fédération du Yachting à Voile suite à une relance de cotisations en date du 05 09 1949 :

               Monsieur le Trésorier

       J’ai l’honneur de vous accuser réception de votre note et m’empresse d’y répondre.

En 1944 par suite des bombardements aériens, le club Nautique Seynois a été sinistré en totalité et attendons avec impatience la reconstruction de notre pavillon – Pour l’instant nous sommes installés, tant bien que mal, dans une baraque mise à notre disposition par la municipalité-

       Par suite de notre sinistre, nous avons perdu à la fois notre flottille de course, mais également toutes nos archives et nous sommes à l’instant sur le point de reprendre notre cours normalement à tel point que courant juillet 1949 nous avons pu organiser une course d’entraînement qui a d’ailleurs obtenu un gros succès.

       Notre club compte plusieurs sections sportives et la section voile ne compte pour l’instant que 25 membres.

       Le montant des cotisations perçues étant minime, mais pour vous assurer de toute notre bonne volonté et notre dévouement à la cause nautique, je vous adresse par virement à votre compte chèque postal 1466-O5 la somme de 1.000 francs espérant que par la suite de l’effort entrepris par notre club, la section Voile prendra de l’extension.

       Pour l’année 1948, si mes  souvenirs sont exacts, vous aviez toléré, par suite de la situation exceptionnelle de ne pas demander l’acquittement des cotisations – voulez-vous avoir l’obligeance de le vérifier et m’en aviser ?

       Demeurant à votre entière disposition, je vous prie de croire, Monsieur le Trésorier….

27 09 1949        Réponse du trésorier de la Fédération du Yachting à Voile :

1961                44 cotisants

28 02 1971        Enregistrement de  l’association sous le N° 2029

et publication au JO du 28 02 1971

06 11 1980        Lettre de protestation à l’Amiral préfet Maritime de Toulon contre l’arrêté préfectoral interdisant la pêche dans la petite anse de la Pyrotechnie et demande d’une tolérance pour les quelques pointus du Club.

12 03 1981        Requête au Président de la République (Valéry Giscard d’Estaing) suite au silence du Préfet Maritime après la lettre du 06 11 1980 et des interventions de Député varois.

17 04 1981        Réponse du chef de Cabinet de la Présidence qui promet que les services du Président examineront attentivement la requête du 12 03 1981

19 10 1981        Pétition contre le doublement de la taxe de francisation pour les bateaux de plus de 8 tonneaux.                 Président R. GHIBAUDO- BROUCHIER

01 12 1986        Demande d’adhésion du CNS à la Fédération des Pêcheurs Plaisanciers suite à la décision du Comité Directeur  lors de sa réunion du 27 11 1986.  Pdt L. GIRAUDO

Remerciements à JPF